La guerre entre la Russie et l’Ukraine a eu un impact considérable sur plusieurs aspects de la vie. Ses implications sur le football ne sont pas différentes.

    La situation au Chelsea FC est particulièrement préoccupante pour les fidèles des Blues.

    Roman Abramovich, propriétaire de Chelsea depuis 2003, serait toujours réputé pour être l’un des associés de Poutine, et doit donc faire face à une écrasante campagne de saisie de ses biens par le gouvernement britannique.

    Les Blues cherchent à se séparer de Roman Abramovich dans l’un des scénarios sportifs les plus incroyables de tous les temps.

     

    *INERT CHELSEA FLAG OR STAMFORD BRIDGE PICTURE*

    Roman Abramovich est un propriétaire de football qui n’exige que la perfection de ses managers et de ses joueurs. Il ne croit pas en la loyauté, car il ne se soucie que des trophées qu’il peut apporter au club.

    Mais, qu’en est-il de ce développement ? Comment Chelsea va-t-il fonctionner avec les nouvelles sanctions en place ? Passons en revue toutes les sanctions possibles et leurs implications éventuelles pour les Londoniens.

    Sanctions contre Abramovich et Chelsea

    Selon les informations de Sky Sports, le gouvernement britannique a lourdement sanctionné Abramovich et tous ses actifs au Royaume-Uni sont gelés. Son atout le plus important est le Chelsea FC.

    Abramovich fait également l’objet de sanctions similaires de la part des États-Unis après que des rapports l’ont impliqué dans des transactions par le biais d’un fonds spéculatif pour un montant total d’environ 20 millions de dollars.

    L’un des aspects les plus intéressants des sanctions prises à l’encontre de l’oligarque russe est l’éventualité d’une confiscation de ses biens et la manière dont il tente d’échapper à une telle éventualité.

    Par exemple, il a protégé son superyacht d’une valeur d’un milliard de dollars de l’usurpation en l’amarrant dans les eaux turques.

     

    La Turquie, étant un pays non-membre de l’Union européenne, n’a pas imposé les mêmes restrictions aux milliardaires russes que les autres pays européens, ce qui donne à Abramovitch et aux autres personnes en danger un peu de temps pour chercher des solutions.

    En ce qui concerne les sanctions imposées à Chelsea, le club londonien ne recevra aucune compensation pour les produits dérivés ou les billets.

    L’idée est d’empêcher que de l’argent ne parvienne dans les poches d’Abramovich, qui aurait contribué à la guerre Russie-Ukraine.

    En outre, d’autres sanctions ont été prises à l’encontre de Chelsea : les transferts, les négociations de contrats et les produits dérivés sont interdits jusqu’à nouvel ordre.

    Bien que les responsables de Chelsea soient en pourparlers pour assouplir ces sanctions, cela risque de prendre du temps et de perturber les fans et les joueurs.

    Actuellement, la procédure de vente du Chelsea FC pourrait également prendre plus de temps que prévu, les autorités cherchant à trouver un moyen pour que la vente se fasse sans que les Russes soient impliqués.

    Depuis cette annonce, les discussions et les opinions des supporters et des experts du monde entier se sont multipliés.

     

    Les fans de Chelsea sont déterminés à ce que leur club rebondisse, mais ils restent préoccupés par l’incertitude que suscite cette situation.

    La situation difficile a également affecté les joueurs, qui tentent de rester concentrés et de gagner des matches pour les supporters.

    L’attaquant américain Pulisic a déclaré, alors qu’il était en mission internationale : “C’est une situation difficile, pour être honnête, mais nous avons pu nous concentrer sur notre jeu”.

    L’une des opinions est tenue coupables les autorités de la Premier League qui ne filtrent pas les propriétaires avant qu’ils n’achètent différents clubs.  Un tel processus de filtrage permettrait d’éviter une situation aussi complexe sur le plan politique que celle dans laquelle se trouve Chelsea.

    Il est assez surréaliste que le septième club le plus précieux du monde et l’actuel champion d’Europe travaillent sous une licence gouvernementale spécialisée.

    Cela dit, Thomas Tuchel a fait confiance aux autorités pour trouver une solution à l’amiable pour les Blues afin qu’ils restent “maîtres de leurs actes en été”.

    Déclarations officielles

     

    ” L’objectif de la licence gouvernementale est de protéger les athlètes, le football anglais, la Premier League, les autres divisions anglaises et les fans fidèles. Cependant, si nous parlons du Chelsea FC, Monsieur Abramovich ne sera pas autorisé à contourner les sanctions britanniques. Il ne bénéficiera pas de la propriété du club”, indique le communiqué du gouvernement britannique.

    De son côté, le Chelsea FC n’a pas mis longtemps à publier sa propre déclaration. “Chelsea est en pleine discussion avec le gouvernement britannique concernant l’étendue de la licence gouvernementale. Notre conversation portera sur la demande d’autorisation de modification de la licence. Si nous obtenons cette autorisation, le club reprendra ses activités normalement”, peut-on lire dans une déclaration du Chelsea FC.

    Comme nous l’avons dit précédemment, Abramovich ne peut pas vendre le club en vertu des règles de la licence gouvernementale. Cependant, Boris Johnson, l’actuel Premier ministre anglais, a suggéré que le gouvernement pourrait accorder au club une licence spéciale qui permettrait au propriétaire russe de vendre le club de façon permanente.

    Aux dernières nouvelles, le groupe déjà désigné pour superviser la vente (Raine Groupe) est toujours à la recherche d’une solution.

    L’une des dernières parties intéressées est le magnat de l’immobilier Nick Candy, qui aurait proposé une somme supérieure à 2 milliards de livres sterling.

    À l’heure actuelle, Chelsea est en mesure de verser les salaires, les indemnités et les pensions comme d’habitude. Il peut également participer au marché des transferts puisqu’il peut vendre ou acheter des joueurs en prêt ou de manière permanente. Chelsea se verra accorder le paiement du joueur directement.

    En outre, Chelsea sera par ailleurs autorisée à percevoir les revenus de la télévision et les droits de représentation. Même si la vente de billets est interdite en vertu de la licence gouvernementale, les détenteurs d’abonnements pourront assister régulièrement aux matchs.

     

     

     

     

    Départs possibles

    Pour l’instant, le marché des transferts est le point le plus discuté en ce qui concerne l’aspect footballistique du club.

    Comme nous l’avons dit, les joueurs et le manager ne seront pas autorisés à négocier des contrats avec le club. Par conséquent, de nombreux joueurs sont sur la liste des transferts.

    Le capitaine de Chelsea, Cesar Azpilicueta, a fait l’objet de rumeurs pour rejoindre Barcelone. Antonio Rudiger, qui était déjà sur la liste des transferts avant ces sanctions, a été approché par trois clubs différents et décidera bientôt de sa prochaine destination.

    Un autre joueur de Chelsea qui semble prêt à porter les couleurs rouge et bleu de Barcelone est Andreas Christensen. Le défenseur est prêt à partir en Espagne pour un transfert gratuit cet été.

    Plus important encore, le manager de Chelsea, Thomas Tuchel, a également été un habitué des rumeurs.

    *INSERT THOMAS TUCHEL PHOTO HERE*

    Bien qu’il ait remporté la Ligue des champions avec le club, Chelsea, sous la houlette de l’ancien manager du PSG, n’a fait venir qu’un seul grand joueur, Romelu Lukaku.

    Si vous avez remporté le plus grand trophée du football de clubs et que vous ne pouvez faire venir qu’un seul joueur, vous risquez de devenir un personnage frustré. À côté de cela, ces sanctions du gouvernement britannique n’aident en rien sa cause ni celle de Chelsea.

    Alors que Manchester United est toujours à la recherche d’un nouveau manager après la fin du rôle de manager intérimaire de Ralf Rangnick, les sanctions britanniques ont fait entrer Thomas Tuchel dans leur liste.

     

    Bien qu’Erik Ten Haag et Mauricio Pochettino soient les grands favoris pour prendre la relève, Tuchel pourrait s’avérer être une nomination surprise compte tenu de sa relation avec Ragnick auparavant et de son désir de reste en Angleterre en général.

    Si cela se produit, Tuchel deviendrait le deuxième manager à diriger à la fois Chelsea et Manchester United en Premier League après José Mourinho.

    Un autre point de discussion important est le coût du voyage, car le coût du voyage à l’extérieur est limité à un maximum de 20 000 £. En revanche, le coût des matchs à domicile, qui comprend la sécurité, la restauration et l’intendance, est fixé à 500 000 £ par match.

    Enfin, la dernière sanction liée à ce développement concerne les produits dérivés du club. Tous les tiers qui ont créé des produits dérivés du club avant le 10 mars (date de l’annonce des sanctions britanniques) seront autorisés à vendre leurs produits actuels.

    Cependant, selon les conditions de la licence gouvernementale, le club ou Roman Abramovich ne recevront pas de fonds ou d’autres avantages financiers en relation avec cette licence.

    Dans l’ensemble, Chelsea en tant qu’institution pourrait se remettre de ce coup très rapidement, en revanche l’instabilité pourrait rebuter les joueurs et le personnel, ce qui mène en général à des problèmes internes.

     

    Répercussions futures

    Il n’y a aucun doute sur le fait que l’ère Abramovich a été incroyablement fructueuse pour Chelsea. 21 trophées en 19 ans représentent l’âge d’or pour les Londoniens.

    Il reste donc à voir comment Chelsea se débrouillera sans l’omniprésent Russe.

    *INSERT ABRAMOVICH LIFTING CHAMPIONS LEAGUE HERE*

    De nombreux experts pensent que Chelsea redeviendra le club qu’il était avant l’arrivée du Russe, c’est-à-dire un club du top 5 ou du top 6. Cependant, certains pensent aussi que Chelsea n’est pas en aussi grande difficulté que ce que l’on veut faire croire.

    Il ne faudra pas longtemps pour qu’un autre propriétaire frappe à la porte, montre son solde bancaire, achète le club et maintienne les standards de victoire.

    Quant à savoir si le nouveau propriétaire continuera à être impitoyable dans son régime comme son prédécesseur, c’est une autre histoire, mais nous attendons de Chelsea qu’il rivalise avec les grands d’Angleterre comme il l’a fait au cours des deux dernières décennies.

    Share.

    Leave A Reply