Analyse des performances des équipes EPL en quarts de finale de l’UEFA

    Trois équipes de Premier League étaient en action hier soir dans les compétitions de l’UEFA, la Ligue Europa opposant Liverpool à l’Atalanta et West Ham à domicile contre le Bayer Leverkusen, tandis qu’Aston Villa affrontait Lille en France en Ligue Europa Conférence.

    Voici comment ces jeux ont évolué :

    Alors, quelles sont les 5 plus grandes leçons de ces performances ?

    Aston Villa arbore le drapeau de l’Angleterre

    Désormais seule équipe anglaise restante dans les compétitions de l’UEFA, Villa affrontera une équipe grecque, sous la forme de l’Olympiacos Piraeus, en demi-finale de l’UECL.

    Même si nous réalisons que sa spécialité pourrait être la Ligue Europa, nous sommes certains qu’Unai Emery sera confiant quant aux chances de son équipe de remporter la quelque peu nouvelle Ligue Europa Conférence.

    https://twitter.com/Squawka/status/1781067931834814575

    Et nous sommes là pour ça.

    Klopp manque à nouveau la Ligue Europa

    Oh, Jurgen. Prêt à quitter Liverpool toujours sans trophée UEL, malgré deux bouchées à la cerise.

    Bien qu’il en soit à sa première saison en tant qu’entraîneur des Reds, il a emmené son équipe jusqu’en finale en 2016, pour ensuite s’incliner face à Séville, éternel vainqueur de la Ligue Europa, à Bâle.

    Cette fois, Liverpool n’a atteint que les quarts de finale sous la direction du charismatique Allemand, et l’écriture était sur le mur dès que le troisième but de l’Atalanta a été marqué à Anfield la semaine dernière.

    Lis:  Pourquoi Arsenal soulèvera le trophée de la Premier League cette saison

    Cela reste la seule compétition à laquelle Liverpool a participé mais n’a pas réussi à gagner sous le règne de Klopp.

    West Ham capitule face aux champions allemands

    Comme prévu après le match aller, grâce à la victoire 2-0 de Leverkusen à domicile la semaine dernière, West Ham s’est également retiré de la Ligue Europa.

    Ce qui nous a surpris, c’est que les Allemands restent invaincus cette saison, surmontant à la fois un but précoce de Michail Antonio et la probable gueule de bois après avoir scellé le titre de Bundesliga dimanche dernier.

    Les pitreries de Martinez apportent des informations intéressantes

    Si le gardien de Villa n’est pas étranger aux comportements controversés sur les grandes scènes (vous vous souvenez du Qatar ?), on ne s’attendait pas vraiment à ce que son penchant pour les ennuis devienne une leçon pour de nombreux fans de football.

    Après avoir été averti pour perte de temps à la 39e minute, l’Argentin a reçu un deuxième carton jaune lors des tirs au but. À ce stade, beaucoup se demandaient probablement quel joueur de champ de Villa devra faire face aux pénalités restantes.

    Cependant, il s’avère qu’il a été autorisé à rester sur le terrain en raison d’un règlement peu connu. La loi 10 de l’IFAB (déterminant l’issue d’un match) stipule que : « Les avertissements et avertissements (YC) émis pendant le match (y compris pendant la prolongation) ne sont pas reportés aux tirs au but (KFPM). »

    Naturellement, il a arrêté le cinquième penalty de Lille (en plus du premier) pour assurer la progression de Villa vers les demi-finales.

    Lis:  Les statistiques des licenciements : Klopp est le prochain à partir?

    Qu’on le veuille ou non, Emi Martinez semble avoir étudié les règles en profondeur.

     

    Share.
    Leave A Reply